Guide: Comment choisir son cordage

Le cordage est le moteur de la raquette. Sa tension, son diamètre, sa jauge et sa texture auront un impact sur les sensations, sur le rendement, la prise d'effet, Etc . Ce guide vous présentera les différentes familles et types de cordages proposés actuellement sur le marché.

 

Les Familles

 

Les différents types de cordage

Le boyau

 
      Il est le plus ancien des cordages, il est issu de l'intestin de boeuf. Ce dernier reste une référence tant il est confortable à jouer, souple pour une excellente restitution d'énergie et pour un rendement linéaire (Tenue de tension excellente). Cette qualité se paye hélas au prix fort. Il est aussi le seul à être sensible aux variations de température et d'humidité.


Exemple : Babolat VS, Wilson Natural, …


Les multifilaments

 
      Ce sont des cordages synthétiques dont les performances s’apparentent le plus à celles du boyau naturel. Plusieurs centaines de microfibres sont assemblées dans une matrice formant ce que l’on appelle couramment l’âme centrale du cordage. Cette âme est l’élément central des performances élastiques qui va contribuer à la redistribution de l’énergie.

Une ou plusieurs gaines viennent par la suite protéger l’âme du cordage en apportant différentes qualités que peuvent être le confort,  la durée de vie,  la qualité de tenue de tension, la prise d’effet, …


Exemple : Babolat Xcel Premium, Tecnifibre TGV, Wilson NXT, Prince Premier LT, …


Les guipés

 

Les guipés sont constitués d’une âme centrale de type monofilament (polyester ou nylon) autour de laquelle sont torsadés les filaments. De la même manière que l’on protège les « Multifilament »,  on applique par la suite une ou plusieurs gaines siliconées. Cette technique permet de mixer rigidité et souplesse. Ce sont des cordages polyvalents.


Exemple : Tecnifibre Duramix, Babolat Powergy, Wilson Hollow Core Pro, …


Les monofilaments

 

Pour rendre plus accessible la pratique du tennis il fallait entre autre réduire le coût du cordage, ainsi les ingénieurs ont conçus des cordages monofilaments compétitifs et économiquement plus abordables.

Le monofilament est un fil unique, qui peut être gainé, composé de Polyester (PET), Kevlar, Nylon. Lorsque l’on utilise des additifs fonctionnels au PET, on parle dès lors de Co-Polyester. L’assemblage du monofil résulte d’une chimie et d’un procédé complexe notamment pour lier la matière en un seul et unique fil que l’on ajuste selon le résultat et les propriétés attendues. Ces propriétés sont la durée de vie, la prise d’effet, le contrôle et même la coloration.


Les Hybrides

 

Ce type de cordage est né de la volonté de mixer les propriétés des cordages et de la connaissance du rôle des travers et montants. Ces derniers contribuent à la durée de vie et à la prise d’effet. Les travers apportent puissance et confort. Un cordage hybride est donc la combinaison de deux matériaux différents offrant un faible coefficient de friction, donc une excellente durée de vie.


Exemple : Wilson Champion’s Choice,  Babolat RPM/VS, Head Intellitour, …

NB : Vous pouvez les composer vous-même en utilisant 2 fois 6 mètres de cordage.

 


Leurs Utilisations

 
            • La durée de vie moyenne d’un cordage est de 20-25 heures. Au-delà, la chute de tension est importante et votre cordage ne possède plus ses propriétés initiales.

              Un cordage sous tendu ou ayant perdu sa tension est dangereux pour votre bras, car il conduit d’avantage de vibrations.



              Les gros casseurs ont besoin de durabilité et de contrôle et s’orientent donc plus généralement vers les monofilaments.

              Les casseurs réguliers ont besoin de polyvalence et feront le choix des guipées ou hybride leur permettant d’associer puissance et durée de vie.

              Enfin les casseurs occasionnels  recherchent de la puissance et du confort et feront le choix des multifilaments, plus puissants et confortables mais à la durée de vie plus courte.


              Attention car l’inverse n’est pas vrai !

            • Un multifilament n’est pas nécessairement destiné aux joueurs qui cassent rarement, les joueurs à la casse plus fréquente ayant un budget à consacrer au cordage plus important, et privilégiant la qualité au rapport prix/durée de vie peuvent opter pour ces derniers. Ils y trouveront d’avantage de confort même s’ils seront amené à passer par l’étape machine à corder plus souvent.

              Un monofilament est conçu pour les joueurs entrainés et n’ayant pas de problèmes connus de Tennis-Elbow. Les cordages en polyester perdent d’avantage de tension que les multifilaments  et font courir un risque de blessure plus important au joueur non préparé.


              Pose d'un cordage

La tension

 
              Le diamètre des cordages commercialisés est compris entre

1,10 mm à 1,43 mm

              . La jauge influence l'élasticité, le maintien de la tension, le confort et bien entendu la durée de vie du cordage. Plus le cordage sera fin plus il sera dynamique. Plus il sera épais, plus sa durée de vie sera importante.

La tension

 
              Plus la tension est élevée plus le cordage se rigidifie pour lui supprimer son élasticité et donc sa puissance. Le joueur obtiendra davantage de contrôle. Inversement plus le cordage sera peu tendu plus il restituera de puissance mais attention à ne pas sous-tendre au risque de perdre trop de contrôle.

La tension moyenne est de 24/25 kg. Un écart important de tension entre montant et travers entraîne une usure plus prononcé de votre cordage.

En résumé, le choix du cordage passe par la connaissance objective de son jeu et l’identification de ses besoins. Lorsque vous testez différentes solutions, ne changez qu’un seul paramètre à la fois afin de mesurer plus facilement l’impact de vos modifications.

Bonne Partie !